Impact de l’observance thérapeutique sur les maladies cardiovasculaires

Impact de l´observance thérapeutique sur les maladies cardiovasculaires

Saviez-vous que l’observance thérapeuttique est associée à une réduction de 20 % du risque de maladie cardiovasculaire ?

Aujourd’hui, les maladies cardiovasculaires (MCV) sont la principale cause de morbidité et de mortalité dans le monde. Selon les données de l’OMS, 17,7 millions de personnes sont mortes de MCV en 2015, ce qui représente 31 % du total des décès. En outre, on estime que d’ici 2030, les décès dus aux MCV atteindront 23,6 millions.

Bien que le taux de mortalité dû aux MCV soit en baisse dans la plupart des pays européens, on a constaté ces dernières années une augmentation de la chronicité liée au vieillissement de la population.

Dans ce contexte, le manque d’observance thérapeutique constitue un problème sanitaire et social majeur. En Espagne, les niveaux d’adhésion à la prévention secondaire des MCV s’élèvent à 56 %, ce qui signifie que 44 % des patients n’adhèrent pas au traitement.

Impact de l’observance thérapeutique sur les maladies cardiovasculaires

La principale cause du manque d’observance thérapeutique est liée au manque d’information du patient sur sa maladie et les traitements prescrits, il est donc important de rechercher des formes d’éducation à la santé. D’autres facteurs qui influencent l’observance sont la complexité des traitements et la communication avec le personnel de santé.

Les conséquences les plus importantes de la non-observance dans les MCV sont les suivantes :

  • L’hypertension artérielle.
  • L’accident vasculaire cérébral.
  • La rétinopathie diabétique.
  • La neuropathie diabétique. 
  • La néphropathie diabétique.

L’intervention coordonnée de tous les professionnels de santé est essentielle pour identifier les obstacles liés à l’observance thérapeutique et proposer ainsi des solutions axées sur les besoins de chaque patient.

Engagement à améliorer l’évolution de la maladie

L’adhésion thérapeutique ne se réfère pas exclusivement à la prise du médicament, mais aussi au comportement du patient par rapport aux recommandations décidées par le professionnel de santé. Par conséquent, pour qu’un patient améliore son adhésion thérapeutique, il doit acquérir une attitude proactive dans la gestion de sa maladie et améliorer son autonomie.

Le pharmacien joue un rôle clé dans l’amélioration de l’observance thérapeutique, en offrant une surveillance pharmacothérapeutique par le biais de la préparation de doses à administrer (PDA) et un soutien professionnel.

Impact de l’observance thérapeutique sur les maladies cardiovasculaires

Une observance optimale est associée à une diminution de 20 % du risque de maladie cardiovasculaire et de 38 % de la mortalité.

Impact de l’observance sur les MCV

En 2015, une étude a été conçue pour évaluer l’impact de l’observance du traitement dans les maladies cardiovasculaires en Espagne. Les résultats ont montré qu’une augmentation de l’observance d’un point de pourcentage chez les patients à haut risque cardiovasculaire permettrait d’éviter plus de 1 200 décès et jusqu’à 1 100 événements cardiovasculaires, avec une dépense de santé évitable de 11 millions d’euros par an.

Si l’observance augmentait de 10 points de pourcentage, plus de 8 700 décès et jusqu’à 7 650 événements cardiovasculaires seraient évités, avec une dépense de santé évitable de 75 millions d’euros par an.

Impact de l’observance thérapeutique sur les maladies cardiovasculaires