Qu'est-ce que le document de consensus relatif à la PDA ?

Qu´est-ce que le document de consensus relatif à la PDA ?

La Société espagnole de pharmacie familiale et communautaire (SEFAC) et la Société espagnole des médecins généralistes (SEMERGEN) ont publié un document de consensus relatif au système de préparation de doses à administrer (PDA) dans le but de promouvoir ce service et d’atténuer le manque d’observance thérapeutique.

Aujourd’hui, nous sommes confrontés à deux grands défis socio-sanitaires : le vieillissement de la population et l’augmentation de la prévalence des maladies chroniques. Dans ce contexte, le manque d’adhésion thérapeutique est un problème de santé majeur associé à une diminution de la qualité de vie, un moins bon contrôle de la maladie et une augmentation des hospitalisations et des dépenses de santé.

Découvrez le rôle du pharmacien face à la non-observance du traitement.

La PDA est un service de soins pharmaceutiques visant à améliorer l’observance et les résultats thérapeutiques, offrant ainsi une meilleure qualité de soins aux patients.

Selon l’ancien président de SEMERGEN lors d’une des sessions du IXe Congrès national des pharmaciens communautaires, « ni le médecin de famille ni les soins infirmiers ne peuvent contrôler la conciliation des médicaments ». C’est pourquoi la pharmacie communautaire joue un rôle clé dans la gestion de la chronicité.

Le document publié par SEFAC et SEMERGEN propose une série d’actions d’amélioration pour offrir le service de PDA en soins primaires et en pharmacie communautaire.

Communication entre le médecin et le pharmacien

L’intervention coordonnée des médecins et des pharmaciens est essentielle pour optimiser les résultats du service PDA. Selon la coordinatrice pharmacienne du document, « l’augmentation des maladies chroniques et le vieillissement de la population doivent amener les médecins, les pharmaciens et les autres professionnels de la santé à se coordonner et à aller de l’avant pour répondre aux besoins des patients ». C’est pourquoi la mise en œuvre de solutions technologiques visant à améliorer la communication entre les centres de santé et les pharmacies est encouragée. 

La PDA durant la pandémie

D’autre part, la coordonnatrice médicale du document a souligné que la pandémie de COVID-19 « a mis en évidence la vulnérabilité des patients chroniques et polymédicamentés. Une augmentation du risque lié à l’utilisation des médicaments et une diminution de l’observance thérapeutique ont été démontrées ». Pendant cette période, l’accessibilité réduite des patients aux centres de soins primaires a favorisé leur orientation vers les pharmacies communautaires. Celles-ci ont mené une série d’actions visant à promouvoir l’autonomie des patients et à réduire les déplacements et les risques de contagion.

Pendant la pandémie, la PDA s’est avérée essentielle pour maintenir une adhésion thérapeutique correcte chez les patients chroniques polymédicamentés les plus vulnérables.

En conclusion, la pharmacie du futur a un grand défi à relever et le système dePDA sera un outil clé pour y faire face.